Eau & assainissement

Eau

La Commune de Montreux-Vieux est une petite commune, située dans le département du Haut-Rhin qui compte 908 habitants. Elle a en charge l’alimentation en eau potable des abonnés et gère ce service en régie.

Montreux-Vieux est alimenté en eau potable par 3 captages d’eau souterraine situés au sud-ouest de la commune, à proximité de la rivière La Suarcine. Les eaux de forages transitent vers une station de pompage où elles subissent alors une désinfection par injection d’eau de javel. Les eaux traitées rejoignent ensuite le château d’eau où elles sont stockées avant d’alimenter les abonnés de la commune.

Le réseau de distribution est composé :
  • d’une conduite de refoulement longue de 1,4km qui part de la station de pompage et arrive au château d’eau,
  • de 8km de conduites de distribution.

Le taux de nitrates augmentant régulièrement, un arrêté préfectoral daté du 18 avril 2011, imposait à la commune de faire réaliser une étude sur l’origine des nitrates ainsi qu’une étude technico-financière sur le traitement de neutralisation des eaux, l’eau distribuée étant acide, faiblement minéralisée, douce et très agressive. La réalisation d’un diagnostic agricole s’est avérée nécessaire. Réalisé par la Chambre d’agriculture du Haut-Rhin, il a permis de rendre compte d’une nette amélioration des pratiques agricoles. Il en résulte une diminution du taux de nitrate depuis septembre 2012.

Concernant le traitement de neutralisation, une campagne de mesures sur les paramètres plomb et cuivre a été réalisée chez une dizaine de particuliers habitant dans des constructions anciennes. Après contrôle des premiers résultats des analyses effectuées au robinet de la cuisine, il en résulte que conformément aux recommandations de l’ARS, il est recommandé de ne pas consommer l’eau immédiatement après ouverture du robinet lorsqu’elle a stagné plusieurs heures dans les conduites, mais de procéder à un écoulement préalable. Après écoulement, tous les prélèvements effectués ont révélé des teneurs en cuivre et en plomb conformes aux limites de qualité.

Le coût de l’eau est répercuté, comme suit, sur chaque facture d’eau :
  • Prix du m³ : 1,30 € (depuis le 1er avril 2022)
  • Redevance pour pollution domestique : 0,35 €/m³ reversée à l’Agence de l’eau
  • Location du compteur : 13 €
Documents à consulter :

Analyse d'eau du 02/02/2022
Analyse d'eau du 26/04/2022
Analyse d'eau du 24/05/2022 (plomb, cuivre et nickel)
Analyse d'eau du 24/05/2022

Qualité de l'eau 2021
Fiche technique eau agressive



 

Nitrates - Neutralisation

L’arrêté préfectoral du 18 avril 2011 imposait, à la commune, de faire réaliser une étude sur l’origine des nitrates sur l’aire d’alimentation des captages d’eau potable et une étude technico-financière sur le traitement de neutralisation des eaux.

Le cabinet d’étude BURGEAP, chargé de la détermination de l’aire d’alimentation des captages et de l’inventaire des sources de pollution potentielle par les nitrates, a rendu son rapport en mars 2013. Les conclusions de ce rapport ont mis en évidence la nécessité de faire réaliser un diagnostic agricole par la  Chambre d’agriculture du Haut-Rhin. En conclusion, la teneur en nitrates dans l’eau distribuée a nettement diminué depuis septembre 2012 et les pratiques agricoles se sont considérablement améliorées.

Concernant la neutralisation, le bureau d’étude JDBE a été chargé de mettre à jour les plans des réseaux  d’eau potable, d’effectuer une campagne de mesure des teneurs en cuivre et en plomb dans l’eau potable et de réaliser une étude technico-financière pour le traitement de neutralisation de l’eau potable distribuée. Après contrôle des premiers résultats des analyses effectuées au robinet de la cuisine d’une dizaine d’habitations anciennes, il en résulte que conformément aux recommandations de l’ARS, il est recommandé de ne pas consommer l’eau immédiatement après ouverture du robinet lorsqu’elle a stagné plusieurs heures dans les conduites, mais de procéder à un écoulement préalable. Après écoulement, tous les prélèvements effectués ont révélé des teneurs en cuivre et en plomb conformes aux limites de qualité.

Assainissement

La station d’épuration à bio disques a été mise en fonctionnement fin décembre 2008. Son système d’épuration innovant permet de traiter les eaux usées des habitations du village avant d’être rejetées dans le milieu naturel la Reppe. Gérée en régie, cette station a permis de mettre en conformité le système d’assainissement du village et ainsi, de respecter l’environnement. Faune et flore, auparavant disparues, ont refait leur apparition dans la Reppe.

Les écoliers du village sont régulièrement sensibilisés au respect du milieu naturel et apprennent le fonctionnement de la station au travers de visites organisées par la municipalité et le SMRA68.

Le coût de l’assainissement est répercuté, comme suit, sur chaque facture d’eau :
  • Redevance d’assainissement : 0,90 €/m³
  • Taxe rénovation des réseaux : 0,274 €/m³ reversée à l’Agence de l’eau

Document à consulter :

Schéma du fonctionnement de la station
 
La Loi NOTRe (7 août 2015), portant réforme de l'organisation territoriale de la République, a eu pour conséquence, entre autre, la fusion entre les ex-communauté de communes de la Porte d'Alsace et de la Largue.
La compétence assainissement a été transférée des Communes à la nouvelle Communauté de Communes Sud Alsace-Largue ainsi créée.
Le jeudi 25 janvier, les nouveaux tarifs de la taxe d'assanissement ont été adoptés à une courte majorité par les élus de la Communauté de Communes.
  • Part variable : 2,41 € TTC/m3
  • Part fixe : 63 € TTC

Fil d'actualités

  • Il y a quelques jours, des particuliers ont signalé en Mairie une turbidité de l’eau potable (eau trouble) qui concernait certains points de consommation situés dans le haut du village. Nous avons immédiatement procédé à une recherche de la cause (Enquête auprès des usagers, Identification de la turbidité et Recherche de fuites potentielles et). Puis nous avons communiqué sur IntraMuros le mercredi 25/05 que la situation était revenue à la normale.
    Depuis, des usagers ont interrogé la Mairie sur la qualité de l’eau distribuée dans le village, celle-ci « ne serait pas potable ». La Mairie dénonce fermement les faux discours à l’origine de ces questionnements et déclare qu’aucune restriction d’usage de l’eau n’a été jugée nécessaire par l’ARS.
    La Mairie précise que si l’eau avait été non potable, sa distribution aurait été stoppée immédiatement et la population informée sans délai des mesures prises en accord avec les autorités compétentes. Dans un tel cas, tous les médias disponibles auraient été utilisés pour prévenir les usagers des mesures décidées.
    Nous vous alertons donc sur certaines consignes sans fondement officiel, source de désinformation qui pourraient tromper délibérément les usagers. A ce titre, la commune se réserve le droit d’agir, par les moyens à sa disposition, à l’encontre des médias ou des personnes qui laisseraient se propager des fausses informations.
    Il s’avère que nos captages sont exposés aux pesticides, aux nitrates et que l’eau prélevée dans la nappe est agressive. Cette situation a donc des impacts sur les paramètres de la qualité de l’eau. Une eau agressive provoquant une corrosion des chauffe-eaux, des robinetteries et des conduites du réseau de distribution qui s’en trouvent fragilisés.
    C’est pour cette raison que notre eau fait l’objet d’un programme de surveillance par l’ARS et qu’elle est contrôlée périodiquement par un organisme indépendant. Les résultats de ces analyses sont affichés à la Mairie dès réception et une information annuelle de synthèse des contrôles sanitaires de l’eau est distribuée en toute transparence avec la facture. Cette information intègre aussi les mesures de prévention destinées aux usagers. Nous vous recommandons vivement d’en prendre connaissance. 
    Les derniers travaux réalisés, les moyens mis en place ces dernières années et ceux que nous sommes en train de définir en collaboration avec l’ARS et l’Agence de l’eau sont la démonstration que la qualité de l’eau distribuée est la priorité de la commune. Nous vous avons informé régulièrement de ces travaux et nous continuerons à le faire.
    Dans tous les cas, nous sommes à votre disposition pendant les horaires d’ouverture de la Mairie pour répondre à vos questions et préoccupations.